Axiom Obligataire – Part C

Le gérant

Adrian-2

ADRIAN PATURLE

Echelle de risque : 5/7
:
« Investir de manière dynamique sur toute la classe d’actifs de la dette subordonnée financière »                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

Axiom Obligataire – Part C

DESCRIPTION:

La principale stratégie du fonds est d’acheter des titres Tier 1 et Tier 2 émis par des institutions financières européennes.

Ces titres sont des obligations qui constituent du capital réglementaire.

COMMENTAIRE:

Le mois de juin 2016 restera pour toujours celui où le Royaume-Uni a décidé, par référendum, de se retirer de l’Union Européenne.

Au vu des sondages volatils et de qualité douteuse, nous avions choisi d’aborder cet évènement de manière prudente, avec un montant de cash disponible important (17%), une exposition au marché très liquide via un indice de CDS et une poche de fixed-to-fixed élevée.

Le résultat ayant pris la plupart des analystes par surprise, la correction a été violente, mais ne s’est concentrée que sur deux journées et principalement sur les AT1. Nous en avons profité pour investir une partie de nos liquidités sur des AT1 de banques que nous jugeons solides (SEB, BNP, Intesa, Unicredit, Lloyds, Barclays) et qui devraient, pour certaines, bénéficier des nouvelles règles favorables applicables aux MDA, confirmée par l’EBA à la toute fin du mois. La poche d’AT1 s’élève à la fin du mois à 30%.

Au vu de la performance du marché action, il ne fait guère de doute que le marché a considéré que le Brexit représentait davantage un risque de profitabilité qu’un risque de solvabilité.

La fin du mois a également été marquée par la résurgence du problème du stock des créances douteuses des banques italiennes. Le gouvernement avait déjà apporté un début de solution à travers notamment les GACS (Garanzia Cartolarizzazione Sofferenze), un mécanisme de titrisation des NPL bénéficiant de garanties de l’Etat, le fonds Atlante, dont le mandat est de participer à la recapitalisation ainsi qu’au rachat de prêts non-performants des banques et enfin une réforme en cours des procédures judiciaires pour réduire les délais de recouvrement et donc améliorer les rendements espérés sur les portefeuilles de NPL.

De manière sans doute opportuniste, le gouvernement de Mr. Renzi a utilisé le choc du Brexit, mais aussi l’incertitude que fait planer le référendum de l’automne prochain, pour tenter d’imposer aux autorités européennes un plan de recapitalisation et de nettoyage drastique des banques italiennes, et notamment de Monte dei Paschi. L’échéance que représentent les stress tests, dont les résultats seront annoncés le 29 juillet, laisse à penser que l’issue est proche. Nous conservons un volant de cash qui pourra être utilisé dans ce contexte complexe.

Le fonds recule sur le mois de -2,23% et son rendement au call est de 8,21%.

Code ISIN : FR0010755199
Affectation des résultats : Capitalisation
Devise : Euro
Forme juridique : Fonds Commun de Placement de droit français
Classification AMF : Obligations et autres titres de créances internationaux
Date de création : 23 juillet 2009
Indice de référence : Iboxx Euro Tier 1 depuis le 31/12/2014
Frais de gestion : 2%

Comission de surperformance : 20% au-delà de l’indice de référence
Frais d’entrée : 2% maximum
Frais de sortie : 2% maximum
Souscription minimale : 1 part
Valorisation : Quotidienne
Date de réglement : J+3
Pays d’enregistrement : France, UK, Espagne, Suisse, Italie, Belgique

Vue synthétique

Obligataire – Part C

Performances cumulées

1 mois

3 mois

1 an

3 ans

5 ans

Création

Performances annualisées

3 ans

5 ans

10 ans

Création

Les informations présentées ci-dessus ne constituent ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les frais de gestion sont inclus dans les performances. L’investisseur peut perdre tout ou partie du montant de capital investi, les OPC n’étant pas garantis en capital. L’accès aux produits et services présentés ici peut faire l’objet de restrictions à l’égard de certaines personnes ou de certains pays. Le traitement fiscal dépend de la situation de chacun. Les risques, les frais et la durée de placement recommandée des OPC présentés sont décrits dans les DICI (documents d’information clé pour l’investisseur)/KIID (key investor information documents) et les prospectus disponibles sur ce site internet. Le DICI/KIID doit être remis au souscripteur préalablement à la souscription.

Échelle de risque allant de 1 (risque le plus faible) à 7 (risque le plus élevé) ; le risque 1 ne signifie pas un investissement sans risque. La catégorie de risque associée à ce fonds n’est pas garantie et pourra évoluer dans le temps.